Occasions bénévolat

Centraide du Grand Montréal rappelle les défis montréalais

Communiqué de presse - Centraide

Centraide du Grand Montréal rappelle les défis montréalais pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion dans le cadre de la sortie du Plan d’action gouvernemental pour l'inclusion économique et la participation sociale

Montréal, le 11 décembre 2017 – Centraide du Grand Montréal a lu avec attention le Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023. Ce plan comporte plusieurs éléments intéressants, notamment :

• La reconnaissance du réseau communautaire comme acteur clé de la lutte contre la pauvreté et la bonification du financement des organismes communautaires;
• La proposition d’un plan d’évaluation des actions menées avec des cibles et des indicateurs précis afin de mesurer les résultats obtenus;
• L’augmentation progressive du revenu de base pour les personnes ayant une contrainte sévère reconnue à l’emploi.

Sur les quelque 800 000 personnes à faible revenu au Québec, rappelons que plus de la moitié vit dans la région montréalaise. En janvier 2016, dans le cadre de la consultation publique sur le Plan, Centraide du Grand Montréal a déposé un mémoire qui évoque ses préoccupations quant à la situation vécue par ces personnes.
Il est à souligner que de nombreux enjeux se posent avec plus d’acuité à Montréal, notamment en ce qui concerne la pauvreté des travailleurs, la situation de plusieurs nouveaux arrivants et la question du logement.


Travailleurs pauvres
Quelque 125 000 travailleurs pauvres habitent dans le Grand Montréal, un phénomène en croissance au cours des dernières années. Plus de la moitié (55 %) d’entre eux ont des enfants. Les chefs de familles monoparentales de moins de 30 ans, en majorité des femmes, sont particulièrement touchés par cette situation. Plusieurs personnes n’arrivent pas à boucler les fins de mois, et ce, même s’ils travaillent. Ce constat nous amène à proposer une réflexion plus globale sur les travailleurs pauvres qui devrait impliquer des acteurs clés et la société civile.

Nouveaux arrivants
Historiquement, Montréal est une terre d’accueil pour les immigrants au Québec. Près de neuf nouveaux arrivants sur dix s’y installent. Au sein de la population immigrante, les personnes établies depuis moins de cinq ans sont particulièrement touchées par la pauvreté. La moitié des immigrants récents (58 %) qui résident sur l’île de Montréal sont ainsi confrontés à cette réalité. L’enjeu de l’intégration des immigrants et leur pleine participation à la société d’accueil s’imposent comme prioritaires dans la cadre d’une stratégie de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale à Montréal. Des mesures pour soutenir l’intégration des nouveaux arrivants apparaissent essentielles, que ce soit en matière de persévérance scolaire, d’insertion en emploi ou de participation sociale.


Logement
À Montréal, se loger est un défi pour plusieurs : 40 % des ménages locataires y consacrent une trop large part de leur revenu (30 % et plus), ce qui peut affecter leur sécurité alimentaire. Centraide note la volonté du gouvernement de répondre à cet enjeu, notamment avec la bonification des programmes en habitation et le soutien additionnel accordé pour la construction de nouveaux logements abordables. On peut toutefois se demander si les mesures annoncées seront suffisantes pour combler les nombreux besoins des ménages du Grand Montréal.


La lutte contre la pauvreté est l’affaire de tous. Centraide du Grand Montréal continue d’être un acteur important en la matière grâce à la générosité de ses dizaines de milliers de donateurs. La responsabilité du Gouvernement du Québec est d’assurer la cohérence de l’ensemble de ses actions et de mesurer l’impact de ses politiques quant à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.


Centraide du Grand Montréal intervient sur le territoire de Laval, Montréal et la Rive-Sud.
Près de 57 000 bénévoles sont impliqués au sein des quelque 350 organismes qu’il soutient et 22 000 bénévoles se consacrent à l’organisation de sa campagne annuelle. Centraide reçoit l’appui d’entreprises, d’institutions privées, publiques et parapubliques et de grandes organisations syndicales. Ces dernières mettent sur pied chaque année 1 600 campagnes en milieu de travail. Les fonds recueillis sont investis localement pour briser le cycle de la pauvreté et de l’exclusion sociale. Pour plus de détails : centraide-mtl.org.
- 30 -

Renseignements :
Annick Gagnon, conseillère relations publiques 514 288-1261, poste 242, gagnona@centraide-mtl.org
centraide-mtl.org

Pour voir le communiqué, cliquez-ici



Lire toutes les Actualités

Abonnez-vous
à notre infolettre


captcha




Nos nouvelles

Les bureaux d'Accès Bénévolat seront fermés le lundi 17 septembre

pour cause de travaux

plus >>

Marie et Yvan de Vues et Voix : « Chacun apporte son savoir-faire »

L'article de la semaine sur le blogue d'Accès Bénévolat

plus >>

Accès Bénévolat est en plein travaux !

Passez par la porte arrière pour visiter les bureaux

plus >>

Les défis de l’alphabétisation : lire et écrire en 2018

Retrouvez ici le superbe article de Catherine, nouvelle recrue du blogue d'Accès Bénévolat !

plus >>
Voir toutes nos nouvelles

Babillard des membres

Qui a vu le Glouf?

des activités familiales au parc du Pélican

plus >>

En route vers le Sommet des actions

Une invitation de la CDC de Rosemont le 20 octobre prochain !

plus >>
Voir notre babillard

Actualités

Appel de projets

pour favoriser l’accès à la justice 2018-2019

plus >>

La Ville se dotera d'une Politique de reconnaissance et de soutien

 aux organismes communautaires montréalais

plus >>

La Marche Centraide aux 1000 Parapluies

s'en vient le 4 octobre prochain

plus >>

Découvrez les engagements des partis sur les enjeux sociaux

grâce à des outils offerts par le communautaire

plus >>
Voir toutes nos actualités